Annonce publicitaire

ACTUALITES

 La BCEAO a porté plainte contre l'auteur qui a été interpellé par les Autorités judiciaires à Dakar, et traduit aujourd'hui devant le Juge.  

L'auteur a reconnu publiquement, avant son interpellation, qu'il a agi en toute connaissance qu'il violait la Loi et qu'il risquait d'être poursuivi pour cela. 
Il est donc étonnant de voir tout ce tintamarre pour exiger sa libération.  
Maintenant tout est-il excusable ?  
Après les "insulteurs publics", qui ont suscité de nouvelles vocations de solidarité, nous voilà aujourd'hui, avec quelqu'un qui commet un délit en toute connaissance de cause, et qui le revendique publiquement! 
Comment donc peut - on être crédible dans notre lutte contre l'impunité quand on se mobilise pour défendre quelqu'un qui enfreint la Loi en toute connaissance de cause?  
Le " Maa teyy" devrait-il resté impuni?  
Quand on a un idéal à défendre, l'on peut se permettre d'enfreindre la loi et resté dans l'impunité totale?  
Aucune valeur républicaine et démocratique ne peut fonder un tel comportement. 
C'est favoriser l'anarchisme qui a toujours été l'ennemi juré de toutes les forces révolutionnaires qui s'organisent et se battent pour le progrès économique et social des peuples, et l'Indépendance des Nations. 
Les anarchistes ont toujours joué le rôle "d'appel d'air" pour l'avènement d'un Dictateur au nom du rétablissement de l'ordre et de la sécurité des populations!  
Cette tendance malsaine au " diambarisme" est à combattre sans concession, notamment dans un pays comme le notre où le " m-as-tu -vu", et aujourd'hui, le "buzz", est le sport favori d'une petite bourgeoisie pressée et déboussolée ! 
Nul ne peut enfreindre délibérément la Loi sous prétexte qu'il défend une cause juste! 
Il est temps de se ressaisir et de défendre les causes justes dans le respect des Lois et règlements, pour éviter de prêter le flanc aux forces de la répression aveugle. 

Ibrahima Sène

Advertisement
 
advertisement